×
×

Roumanie

General information
Información General
Informations générales
Informazioni generali
Vispārīgā infromācija
Informații generale
Education and work of social carers
Educación y trabajo de cuidadores/as sociales
Formation et conditions de travail des ADV
Formazione e condizioni di lavoro delle assistenti familiari
Aprūpētāju izglītība un darbs
Educația și munca îngrijitorilor la domiciliu
Cuidados de larga duración y situación de los/as trabajadores/as sociales
L'accompagement de longue durée et les ADV
Assistenti familiari e assistenza domiciliare
Ilglaicīgā aprūpe un sociālo darbinieku situācija
Îngrijirea pe termen lung și îngrijitorii la domiciliu
Long-term care and social workers
Social protection system of elderly people in general
Sistema de protección social para las personas mayores en general
Système de protection sociale pour les personnes agées
Il sistema dell'assistenza socio-sanitaria alla popolazione anziana
Vecu cilvēku sociālās aizsardzības sistēma
Sistemul de protecție socială a persoanelor în vârstă, în general
Computer and Internet skills of the general population
Competencias informáticas y de internet de la población general
Maîtrise de l'informatique et d'Internet de la population dans son ensemble
Competenze informatiche e digitali
Vispārējās iedzīvotāju datoru un interneta prasmes
Competențele legate de utilizarea calculatorului și a internetului ale populației în general
  • Informations générales

    Pays

    Roumanie

     

    Population totale

    2012

    21 355 849

    Proportion de la population

     

     

    Agée de 65 à 79 ans

    2001

    11,6%

     

    2012

    11,7%

    Agée de 80 ans et plus

    2001

    1,8%

     

    2012

    3,3%

    Taux de dépendance des personnes âgées

    1990

    15,6

     

    2001

    19,6

     

    2012

    21,5

    Projections relatives au taux de dépendance des personnes âgées

    2020

    25,68

     

    2030

    30,23

     

     

     

    Espérance de vie à la naissance, en années

    2011

     

    Hommes

     

    71

    Femmes

     

    78,2

    Espérance de vie à 65 ans, en années

    2011

     

    Hommes

     

    14,3

    Femmes

     

    17,5

    Espérance de vie en bonne santé à la naissance

    2011

     

    Hommes

     

    57,5

    Femmes

     

    57,1

    Durée d'activité professionnelle, en années

    2011

     

    Hommes

     

    33,9

    Femmes

     

    29,1

    Taux d'emploi des seniors âgés de 55 à 64 ans, total

     

    40,0%

     

  • La formation et le métier d'Auxiliaire De Vie

    Pays

    Roumanie

    La gestion et l'organisation globale de la formation des travailleurs sociaux dans ce pays relève de la compétence

    Ministère de l'Education

    Financement de la formation des travailleurs sociaux

    Le financement venant de l'Etat et des dons privés est important, alors que celui venant des collectivités locales est insuffisant ou absent. Le financement des étudiants est moyennement important.

    Droit à l'éducation des travailleurs sociaux dans le pays

    La personne doit avoir un casier judiciaire vierge et doit être âgé de 18 ans au minimum. Elle doit avoir le niveau bac.

    L'organisation de la formation continue des travailleurs sociaux dans ce pays relève de la compétence

    Ministère de l'Education et Ministère des Affaires Sociales

    Financement de la formation continue des travailleurs sociaux

    Les fonds venant de l'Etat font défaut mais le financement venant des dons privés est important ; le financement venant des collectivités locales est, quant à lui, faible Le financement des étudiants est moyennement important.

     

    Nombre d'étudiants en travail social dans ce pays

    Le nombre d'étudiants (de tous types) est suffisant. Le nombre d'emplois disponibles dans ce domaine est trop bas par rapport aux étudiants diplômés du travail social.

    La gestion et la mise en œuvre globales du Partenariat européen d'innovation pour le vieillissement actif et en bonne santé (EIPAHA) dans ce pays relève de la compétence du

    Ministère des Affaires Sociales

    Ressources principales pour le financement du Partenariat européen d'innovation pour le vieillissement actif et en bonne santé

    Le financement venant de l'Etat est moyennement important mais le financement venant des dons privés est important. Cependant, le financement venant des collectivités locales est, quant à lui, faible Le financement des familles est moyennement important.

     

    Niveau d'études minimum requis pour devenir travailleur social dans ce pays

    Les personnes ayant un niveau d'études élémentaire ne sont pas acceptées. Les personnes ayant un niveau bac peuvent exercer la profession mais sous supervision, et les personnes ayant suivi des formations professionnelles courtes peuvent exercer, mais perçoivent un salaire très bas. Les étudiants ayant fait des études en travail social peuvent exercer librement. 

    Niveau de compétences en TIC requis pour accéder aux professions du travail social

    Il est quasiment obligatoire de savoir se servir d'un traitement de texte et d'Internet, d'être informé sur la  sécurité des ordinateurs et sur la surveillance à distance. La capacité à utiliser un tableur, des outils de présentation, ainsi que des réseaux sociaux est souhaitée.   

    Conditions applicables à la profession de travailleur social (personnel soignant) dans ce pays

    Les normes applicables à la profession sont élaborées dans le pays mais aucune information n'est donnée concernant l'acquisition de compétences TIC. Seules les compétences générales nécessaires pour exercer ces professions sont précisées.

    Fonctionnement du secteur des soins dans ce pays

    Les soins à domicile pour les personnes âgées n'en sont qu'à leur début et seuls quelques organismes proposent actuellement ce type de services. Le système public de l'aide à domicile aux personnes âgées n'est pas très réglementé et présente de nombreuses lacunes.  Au niveau  gouvernemental, il n'existe pas de structures, comme l'Autorité Nationale pour la Protection de l'Enfance ou l'Autorité Nationale d'aide aux personnes souffrant d'un handicap, pouvant coordonner les services d'aide aux personnes âgées. Les services à domicile pour personnes âgées sont plutôt considérés comme "services aux collectivités" et donc placés sous la responsabilité exclusive des autorités locales de l'Eglise (Orthodoxe et Catholique). Les autres services médico-sociaux sont eux aussi gérés par les autorités locales, directement ou par le biais d'accords signés avec des ONG, les entités religieuses reconnues en Roumanie ou encore toute personne physique ou morale. De plus, les services d'aide à domicile sont plus courants dans les zones urbaines, où les besoins sont importants et l'offre est insuffisante, que dans les  zones rurales où les personnes âgées sont essentiellement accompagnées par la famille.

    Droits individuels du personnel soignant à l'enseignement et à la formation professionnels (EFP) dans ce pays

    Les droits individuels concernant l'Enseignement et la Formation Professionnelle des auxiliaires de vie en Roumanie dépendent du niveau d'études des personnes intéressées par les professions du secteur médico-social, mais elles doivent pouvoir attester de 8 ans de scolarisation minimum. De plus, elles doivent avoir de bonnes aptitudes à communiquer, avoir de la patience, être calmes et être capables d'allier les soins quotidiens à des activités de détente afin de garantir le bien-être des personnes âgées qu'elles accompagnent. Toutes ces conditions contribuent en effet au bon déroulement des activités.

    Cadre légal de la formation du personnel soignant  dans ce pays

    En Roumanie, on peut devenir auxiliaire de vie après avoir suivi une formation agréée professionnalisante de 250 à 360 heures, avec un niveau 1 de qualification. Ces formations sont validées par une commission chargée de l'habilitation des formations professionnelles subordonnée au Ministre du Travail, de la Famille et de la Protection Sociale, et le Ministre de l'Education Nationale. Un examen, assisté par le Conseil National de la Formation pour adultes, est organisé à la fin de ces formations et permet aux participants d'obtenir un certificat de qualification professionnelle.

    Possibilités d'accès à l'EFP pour le personnel soignant  dans ce pays

    Les possibilités de formation et d'évolution de carrière des auxiliaires de vie sont relativement limitées dans ce pays. Les employés des structures privées ont plus d'opportunités de développer leurs connaissances et d'acquérir davantage d'informations relatives aux services sociaux car ils ont la possibilité de suivre des formations et ont accès à des ressources plus diversifiées. Les ONG et les associations caritatives employant des auxiliaires de vie sont plus disposées à investir pour la formation de leurs employés et à les envoyer suivre des cours spécialisés afin qu'ils puissent continuer à apprendre tout au long de leur vie et rester motivés. Dans le secteur privé, ils ont la possibilité de participer à des ateliers et des conférences, ce qui leur permet de rencontrer d'autres spécialistes du secteur. Dans le secteur public, ces opportunités sont limitées, le budget alloué à la formation des auxiliaires de vie par le gouvernement n'étant pas suffisant, et par conséquent la formation et l'éducation permanentes dans ce secteur ne sont pas vraiment possibles. Les personnes ayant les ressources nécessaires et souhaitant se former peuvent le faire indépendamment, à leurs propres frais.

    Certification du personnel soignant dans ce pays

    Selon les conditions propres à la profession, les auxiliaires de vie en Roumanie doivent être capables de réaliser les tâches suivantes pour obtenir la certification :

    • soins physiques à la personne accompagnée ;
    • alimentation et hydratation de la personne accompagnée ;
    • entretien du domicile et des moyens auxiliaires de la personne accompagnée ;
    • stimulation et socialisation de la personne accompagnée ;
    • déplacement et transport de la personne accompagnée.

    Le certificat d'aptitude est reconnu en Roumanie mais aussi dans le reste de l'Union Européenne et permet donc de travailler à l'étranger après la formation.

    Système de validation des acquis de l'expérience dans ce pays

    Jusqu'à présent, aucun système particulier de validation des acquis de l'expérience n'a été développé en Roumanie. Les acquis d'expérience peuvent être reconnus sur présentation de lettres de recommandation et dans certains cas,  après le passage d'examens pratiques évaluant les connaissances liées à l'expérience professionnelle dans le domaine de l'aide à domicile. 

    Evaluation de la situation du personnel soignant sur le marché du travail dans ce pays

    La qualité des services sociaux est un indicateur essentiel du niveau de civilisation d'une société. Sachant que le salaire mensuel moyen d'un auxiliaire de vie en Europe est de plus de 1000 euros et qu'il est, en Roumanie, compris entre 150 et 200 euros pour le même travail, il est évident que le recrutement et la préparation de personnes compétentes capables de prodiguer des soins de qualité n'est pas aisé.  La faible rémunération du secteur ne motive pas les gens à vouloir travailler dans le domaine des services à la personne, ce qui explique pourquoi de nombreux emplois sont actuellement vacants. La plupart des diplômés d'une formation dans le secteur des soins choisit de travailler à l'étranger où les conditions de travail sont meilleures.  Par conséquent, les emplois d'auxiliaires de vie dans le pays restent inoccupés et le nombre de Roumains faisant le choix de travailler dans leur pays diminue d'année en année.

    Evaluation de la participation de ce pays à la collaboration européenne dans le secteur des soins aux personnes âgées

    La collaboration avec l'Europe dans le domaine des soins aux personnes âgées dans le pays n'est pas très développée. Les parties prenantes, les institutions publiques et privées qui travaillent dans le domaine des soins à domicile pour personnes âgées n'ont pas beaucoup de contacts avec les autres spécialistes du secteur. Des partenariats avec des personnes et des organismes à l'étranger ont été créés mais le nombre de projets et de collaborations reste faible. Davantage de contacts ont été néanmoins établis par les ONG car elles bénéficient du soutien d'organisations européennes. Par contre, on a pu récemment observer des efforts de la part de spécialistes du secteur pour développer la coopération et la création de partenariats au niveau européen afin d'améliorer la qualité de services aux personnes âgées.

    Description générale du statut professionnel du personnel soignant dans ce pays

    Le statut professionnel des auxiliaires de vie en Roumanie n'est pas très bien défini sur le marché du travail. Bien que des normes professionnelles aient été élaborées pour ce type de poste et qu'une certification existe, des lacunes persistent dans le descriptif précis des missions et des compétences nécessaires au bon exercice des professions du secteur de l'aide à domicile.

    Le statut professionnel des auxiliaires de vie en Roumanie est lié à son système social, surtout pour l'aide à domicile. Malheureusement, même si un grand nombre d'auxiliaires de vie sont très qualifiés et proposent des services de qualité aux personnes âgées, ils n'ont pas la chance de bénéficier d'un statut professionnel très avantageux, avec une rémunération faible et des opportunités de formation limitées, surtout dans le secteur public. 

    Cette profession est en majorité préférée par les femmes (93% des personnes souhaitant suivre cette formation), les personnes d'âge moyen (elles représentent 48,6% des personnes intéressées par cette formation, contre 34,3% des jeunes et 17,1% des personnes d'un âge plus avancé).

    Description du lieu de travail du personnel soignant dans ce pays

    Les activités des auxiliaires de vie roumains sont réalisées au domicile de la personne accompagnée et consistent à effectuer principalement des tâches structurées  et répétitives.

    Exigences concernant la personnalité des candidats au métier d'aidant (stabilité émotionnelle, condition physique, addiction à la nicotine, etc.)

    Pour devenir auxiliaire de vie en Roumanie, les candidats doivent posséder les qualités suivantes :

    • consciencieux, honnêtes, justes, sérieux, rigoureux ;
    • ils doivent aimer travailler avec les autres et avoir un penchant marqué pour le relationnel;
    • ils doivent aimer la routine et les activités répétitives ;
    • gentils, patients, avoir un bon équilibre émotionnel, savoir faire preuve d'autorité dans certaines situations ;
    • être capables de manipuler les moyens auxiliaires et les appareils médicaux, avec une préférence pour un cadre de travail bien structuré et bien défini.

    Exigences concernant les immigrés candidats au métier d'aidant

    Etant donné que ce pays n'est pas un pays où les immigrés désirent venir travailler, surtout dans le secteur social, il n'existe pas d'exigences particulières pour ce cas.

    Règlementation professionnelle du métier d'aidant dans ce pays

    • Durée du travail : la plupart des auxiliaires de vie travaillent entre  6 et 8 heures par jour.
    • Périodes et jours de repos : week-ends et pause de 30 minutes par jour au moment souhaité, entre deux visites au domicile des bénéficiaires.
    • Travail de nuit : dans la plupart des cas, il n'est pas demandé de travailler la nuit, ou alors seulement pour les cas d'urgence des services d'assistance médicale au domicile des personnes âgées. 
    • Congés : non applicable
    • Congés maladie, congés maternité : dans le cas de congés maladie, la personne est remplacée par un autre collègue jusqu'à son retour. Dans le cas de congés maternité, un autre auxiliaire de vie doit être embauché pour une période déterminée car en Roumanie, la plupart des mamans restent à la maison pendant 2 ans, ce qui est trop long pour répartir les tâches entre les autres membres de l'équipe.
    • Allocations chômage : au cas où l'organisme ou la collectivité publique ne peut plus payer le salaire, ou si le nombre de bénéficiaires diminue, l'auxiliaire de vie licencié peut bénéficier d'allocations chômage, comme prévu dans le contrat de travail.

    Principes du système de paiement des aidants

    Les auxiliaires de vie en Roumanie sont payés mensuellement et perçoivent à peine plus que le salaire minimum. Ils sont rémunérés une fois par mois, par virement bancaire vers une carte de crédit ou en espèces, selon la structure et le nombre de personnes à payer.

    Avantages en nature des aidants (téléphone, frais de déplacement remboursés, réductions, etc.)

    Avantages en plus du salaire :

    Forfait de téléphone – un abonnement mensuel ou une carte SIM prépayée est offert à l'auxiliaire de vie pour qu'il ait la possibilité d'appeler le bénéficiaire de soins et de s'occuper de : prendre RV chez le médecin, contacter la famille et les tenir informés des problèmes de santé (ou autre) concernant la personne âgée, d'avoir la possibilité de communiquer avec le travailleur social au sujet des problèmes rencontrés au domicile des bénéficiaires. 

    Frais de Transport abonnement mensuel valable pour tous les moyens de transport en commun, offert par les municipalités locales aux auxiliaires de vie, mais aussi au personnel du système social national.

    Motivation de travailler dans le secteur des soins

    Dans la majorité des cas, les personnes chargées du recrutement des auxiliaires de vie à domicile interrogent les candidats sur leur motivation. La réponse la plus fréquemment donnée est la satisfaction professionnelle qu'elles ressentent à aider les personnes dans le besoin et dans la souffrance. Celle-ci est la source principale de satisfaction professionnelle et c'est ce qui motive le plus les auxiliaires de vie à continuer à exercer cette profession au fil des ans. Une autre motivation est le fait, qu'avec le vieillissement de la population, cette profession, bien que mal rémunérée en Roumanie, offre la perspective d'obtenir un emploi pérenne.  La sécurité de l'emploi et le peu de chômage dans ce secteur semblent être, en effet, une forte source de motivation pour la plupart des candidats.

    Durée moyenne d'occupation d'un emploi dans le secteur des soins

    Selon les statistiques nationales, la durée moyenne (en années) d'occupation d'un poste d'auxiliaire de vie en Roumanie est de 5 à 10 ans, cependant un grand nombre d'auxiliaires de vie occupe ce poste toute leur vie.

     

  • Soins de longue durée et condition des travailleurs sociaux

    Pays

    Roumanie

    Organe responsable de la gestion globale du secteur des travailleurs sociaux dans le pays

    Ministère des Affaires Sociales

                      

    Soins de longue durée

    Principes de base

    Gestion centralisée des soins de longue durée.

    Il n'existe pas de régime spécial d'assurance pour les soins de longue durée qui sont très bien couverts par différents régimes pour l'invalidité, les accidents du travail et les maladies professionnelles, la vieillesse et les allocations familiales.

    La politique en termes de soins de longue durée est généralement établie sur les concepts de résidence et de besoin.

    Les soins de longue durée sont financés par les budgets locaux et le Budget de l’Etat. Pas de cotisations.

    Les soins de longue durée sont alloués sous forme de prestations en espèces et de prestations en nature.

    Soins de longue durée

    Champ d’application

    Personnes en situation d'handicap (personnes dont l'environnement social, inadapté à leurs déficiences physiques, sensorielles, psychologiques ou mentales, empêche ou restreint leur intégration dans la société et ne leur donne pas les mêmes chances, et qui ont par conséquent besoin d'être protégées par des mesures favorisant l'intégration et l'inclusion sociale).
    Seniors (personnes ayant atteint l'âge légal de la retraite).

    Organisation des soins de longue durée

    Aidants naturels et professionnels

    Seniors :

    • aidants naturels : explicitement autorisés
    • aidants professionnels : auxiliaires de vie (persoana de ingrijire) embauchés par les autorités locales, ainsi que les organismes publics et privés de services sociaux.

    Soins de longue durée

    Indemnités aux aidants

    Seniors : l'aidant (persoana de ingrijire) est couvert contre les différents risques par un contrat de travail.

    Soins de longue durée

    Participation de l'usager

    Seniors :

    Aide à domicile : La participation du bénéficiaire est calculée sur la base des coûts d'entretien moyens mensuels.  La participation du bénéficiaire et les coûts d'entretien moyens mensuels sont fixés par les autorités locales.  La participation doit être versée lorsque le revenu du bénéficiaire dépasse un cinquième du revenu minimum garanti (venit minim garantat), soit 25,00 RON (5,61€).

    Etablissements de soins : La participation du bénéficiaire est fixée sur la base des coûts d'entretien moyens mensuels.  La participation du bénéficiaire et les coûts d'entretien moyens mensuels sont fixés par les autorités locales.   La participation doit être versée lorsque le bénéficiaire dispose de revenus et/ou s’il y a des personnes tenues à une obligation d’entretien envers lui.
      

     

  • Système de protection sociale des personnes âgées

    Pays

    Roumanie

    PIB aux prix du marché Standard de Pouvoir d'Achat par habitant - 2011

    Non applicable

    Part des dépenses de retraite en % du PIB - 2010

    8,4%

    Part des dépenses de soins aux personnes âgées en % du PIB - 2008

    0,04%

    Taux de risque de pauvreté, pour la tranche d'âge des 65 ans et plus - 2011

    14,1%

    Pensions de vieillesse

    Principes de base

    Système public de retraite : régime général de sécurité sociale  obligatoire par répartition et basé sur les cotisations. Prestations définies, en espèces et en nature.

    Pensions de vieillesse

    Age légal de la retraite -cas général

    Pension de vieillesse (pensie pentru limita de varsta):

    Hommes : 64 ans et 4 mois au 1er juillet 2012, âge relevé à 65 ans à compter du 1er janvier 2015.

    Femmes : 59 ans et 4 mois au 1er juillet 2012, âge relevé à 63 ans à compter du 1er janvier 2030.

    Systèmes de financement des pensions de vieillesse

    Cotisations (des salariés, employeurs, travailleurs indépendants, demandeurs d'emploi).
     

    Aides sociales destinées aux seniors sans emploi

    Aucun dispositif particulier

    Systèmes de financement des aides à long-terme

    Dans le cas d'allocations d'aides aux personnes

    Financement par les cotisations de la population active (par répartition)
     

    Système de santé

    Principes de base

    Régime général de sécurité sociale  universel financé principalement par les cotisations.  Système de prestations en nature.

    Les assurés bénéficient d'un forfait de base de services médicaux. 

    Libre concurrence entre les prestataires pour l'obtention de contrats avec des caisses d'assurance maladie.

    Décentralisation et autonomie de l'administration de la caisse d'assurance maladie.

    Système de santé

    Remboursements des  prothèses, lunettes, appareils auditifs

    Les assurés ont droit à un certain nombre de dispositifs médicaux prescrits sur ordonnance - à l'exception des lunettes - mais une participation aux coûts de ces dispositifs, dont le montant est revu annuellement,  peut leur être demandée. La participation aux coûts des appareils médicaux est différente pour chaque catégorie. Les retraités ne paient que 20% du coût.

     

     

  • Maîtrise de l'informatique et d'Internet de la population dans son ensemble

    Pays

     

    Roumanie

    Utilisation d'un ordinateur

     

     

    Absence d'ordinateur non voulue

    2011

     

    Adulte de 65 ans ou plus. Ne peut en assumer le coût

     

    11,3%

    Compétences numériques

    2012

     

    % de personnes sachant copier ou déplacer un fichier ou un dossier

     

    33,0%

    % de personnes sachant faire un "copier-coller" pour dupliquer ou déplacer des informations sur  l'écran

     

    26,0%

    % de personnes sachant compresser des  fichiers

     

    19,0%

    Méthode d'acquisition de compétences numériques

    2011

     

    % de personnes ayant acquis des compétences informatiques par eux-mêmes (apprendre en faisant)

     

    28,0%

    Pourquoi les individus n'ont jamais suivi de formation informatique

    2011

     

    Ils n'en ont pas besoin car ils ont suffisamment de  compétences en informatique

     

    14,0%

    Ils n'en ont pas besoin car ils n'utilisent que rarement un ordinateur

     

    12,0%

    Utilisation d'Internet

     

     

    Fréquence de connexion à Internet :

    2012

     

    Une fois par semaine (quelque soit le jour)

     

    43,0%

    Tous les jours

     

    29,0%

    Utilisation d'Internet pour

    2012

     

    L'utilisation de services bancaires en ligne

     

    3,0%

    La communication avec les administrations  (au cours des12 derniers mois)

     

    31,0%

    Accès à Internet par ordinateur portable

     

     

    Tous les jours ou presque tous les jours

     

    3,0%

    Niveau des compétences Internet individuelles

    2011

     

    % de personnes sachant utiliser un moteur de recherche pour chercher des informations

     

    42,0%

    % de personnes sachant envoyer un e-mail avec des pièces jointes

     

    36,0%

    % de personnes sachant poster des messages sur des sites de messagerie instantanée, des  newsgroups ou des forums de discussion en ligne

     

    22,0%

    % de personnes sachant utiliser Internet pour passer un appel téléphonique

     

    15,0%

    % de personnes utilisant Internet pour effectuer des recherches liées à des questions de santé

     

    29,0%

    Inquiétudes relatives aux problèmes éventuels liés à l'utilisation d'Internet

    2010

     

    Craintes importantes d'attraper un virus ou toute autre infection sur son ordinateur (ver, cheval de Troie...) ayant pour résultat la perte d'informations ou de temps

     

    8,0%

    Craintes modérées d'attraper un virus ou toute autre infection sur son ordinateur (ver, cheval de Troie...) ayant pour résultat la perte d'informations ou de temps

     

    23,0%

    Aucune crainte d'attraper un virus ou toute autre infection sur son ordinateur (ver, cheval de Troie...) ayant pour résultat la perte d'informations ou de temps

     

    9,0%

    Problèmes liés à la sécurité rencontrés sur Internet utilisé à des fins personnelles durant les 12 derniers mois.

    2010

     

    Propagation d'un virus ou autre infection informatique (par exemple, un ver ou un cheval de Troie...), ayant pour résultat la perte d'informations ou de temps

     

    Non applicable

    Perte financière due à des messages reçus frauduleux ("phishing") ou à une redirection vers des faux sites web demandant des renseignements personnels ("pharming")

     

    1,0%

    Activités non réalisées par Internet à cause d'inquiétudes liées à la sécurité

    2010

     

    % de personnes ne passant pas de commandes d'articles ou de services à usage personnel du fait d'inquiétudes liées à la sécurité

     

    3,0%

    % de personnes ne communiquant pas avec les services ou administrations du fait d'inquiétudes liées à la sécurité

     

    2,0%

    Utilisation et mise à jour de logiciels informatiques de sécurité ou d'outils pour la protection de son ordinateur  et de ses données

    2010

     

    % de personnes utilisant un logiciel de sécurité ou des outils (anti-virus, anti-spam, pare-feu, etc.) pour protéger leur ordinateur et leur données personnels

     

    25,0%

    % de personnes n'utilisant pas de logiciel de sécurité ni d'outils (anti-virus, anti-spam, pare-feu, etc.) pour protéger leur ordinateur et leur données personnels

     

    5,0%

    % de personnes ne sachant pas si elles disposent d'un logiciel de sécurité ou des outils (anti-virus, anti-spam, pare-feu, etc.) pour protéger leur ordinateur et leur données personnels

     

    5,0%

    Fréquence des copies ou fichiers de sauvegarde de l'ordinateur sur un périphérique de stockage externe, quel qu'il soit

    2010

     

    Fréquence des copies/fichiers de sauvegarde : toujours ou presque  toujours

     

    7,0%

    Fréquence des copies/fichiers de sauvegarde : jamais ou quasiment jamais

     

    11,0%

    Evaluation des compétences informatiques et internet des auxiliaires de vie dans ce pays

    xxx